– L’année 2015 s’annonçait, en terme de volume, égale ou supérieure à l’exercice 2014 puisque au 31 août les apports affichaient une hausse de 13 % pour les bovins, dû à des ventes anticipées pour les petits broutards vers les pays du Maghreb à des cours attractifs.  Malheureusement, depuis le 14 septembre le Marché au Cadran se situe en zone réglementée comme une partie du territoire national pour cause de « Fièvre Catarrhale Ovine » (FCO). Cette infection est transmise aux bovins ou aux ovins par un moucheron qui les pique. Cette maladie n’est pas contagieuse et ne représente aucun danger sur la santé humaine. Nous espérons tous que cette situation s’améliorera rapidement afin de reprendre une activité normale.

– Septième au niveau national pour ce qui concerne le volume de broutards mâles et femelles présentés avec un peu plus de 17 350 bêtes, 6 ième au niveau national pour les ovins avec 24 785 têtes présentées, le Marché au Cadran se retrouve à la 11 ième place au niveau national en volume global d’animaux présentés, toutes catégories confondues (bovins, ovins).

– La SA Cadran a organisé, le 28 juillet dernier sa seconde foire aux béliers reproducteurs en parallèle de la vente habituelle. Seize éleveurs sont venus des départements voisins (Indre, Allier, Creuse, Nièvre …) pour présenter 118 animaux parmi 7 races ovines : Charollais, Charmois, Bleu du Maine, Texel, Suffolk, Berrichon du Cher et Southdown.

– Les chiffres montrent que les opérateurs, vendeurs et acheteurs restent très mobilisés et ont jugé de l’intérêt de se rendre au marché. La combinaison des deux facteurs dynamise l’élevage et le tissu économique. Le Marché au Cadran reste à leur entière disposition en leur proposant toujours plus de services (aire de lavage, stabulation …..). Nous mettons également à disposition du public une nouvelle plaquette publicitaire incluant toute les données importantes de la structure.

– Le Marché au Cadran vous invite à consulter son site internet qui se veut être un outil au service des professionnels de l’élevage et qui oeuvre pour  donner une vitrine d’un Berry qui va de l’avant en soutenant  sa paysannerie, l’âme de nos cantons.

Retrouvez nous sur notre site