Elle est bâtie loin du Castrum, environ à la portée d’un trait d’arc (400m) et ne bénéficiait pas de sa protection. Elle est probablement construite sur l’emplacement d’un édifice religieux gaulois.

Dédiée à St Etienne, elle reçoit son nom actuel au XVII° d’après St Genès, martyrisé en 258.

Le portail sud est orné de 4 rangées de claveaux arcades, l’une en forme de bâtons brisés, le tout entouré d’un arc de plein cintre orné de pointe de diamants.

Un cordon de billettes fait tout le tour de la façade et du côté sud (ce cordon de billettes se retrouve également sur Notre Dame La Petite, autre église romane construite à la même période).

La façade montre l’ampleur de l’église :

  • verticalement : 3 parties, la nef et les bas côtés comportant des fenêtres
  • horizontalement : portail, 4 niches, verrière et clocher.

Le clocher est le cinquième qu’a connu cette église :

  • Intérieur de l'église St Genèsà l’époque romane, c’est une tour centrale supportée par une coupole à la croisée de la nef et du transept.
  • détruit en 1152, probablement lors de l’incendie de Chateaumeillant, durant la querelle qui opposa Louis VII le Jeune à Ebbes II de Déols seigneur de Châteaumeillant qui, après lui avoir été fidèle, l’avait abandonné.
  • la nouvelle tour est plus monumentale (13ème). C’est une flèche en pierre avec quatre clochetons d’angle. La tour ainsi que la voûte sont incendiées et s’écroulent en 1568 lors du sac de Chateaumeillant par les Huguenots
  • une flèche en bois est alors installée et détruite lors de la révolution
  • après la révolution, un clocher bas est reconstruit en la place de clocher actuel, et la toiture refaite en ardoise.
  • ce clocher ayant été détruit par la foudre, il est remplacé par le
  • clocher actuel en 1857.

L’église est orientée vers l’est, construite en forme de croix latine, elle surprend par sa taille : 52 m de long. Elle comprend une abside et 6 absidioles (2 seulement en France). Sa voûte, à l’origine, devait être une voûte en berceaux de pierres (amorces de voûte à chacune des travées). Cette voûte fut remplacée par une charpente surhaussée cachée par un plafond en plâtre, qui sera ensuite enlevé et remplacé par du bois.

On peut remarquer encore les traces d’une litre, bande noire peinte autour de l’église, avec le blason des seigneurs de Châteaumeillant, apposée pour les cérémonies d’enterrement.

Le vitrail au dessus de l’autel représente St Genès, on peut également voir chasse de St Gervais vénéré lors de nombreux pèlerinages (pour faire bénir les enfants), la statue de Saint Vincent, patron des vignerons et celle de Sainte Solange, patronne du Berry.

Mais le plus remarquable tient dans les chapiteaux de l’église qui sont au nombre de 131,ils illustrent la lutte de l’homme confronté aux forces démoniaques

  • Chapiteau de l'église St GenèsCertains sont sculptés dans du calcaire assez fin dans le chœur et dans la nef en grès ou en granite.
  • Ceux du chœur et du transept laissent apparaître une abondance de motifs végétaux très variés tels que des acanthes, des palmettes, des feuilles digitées, ainsi que des entrelacs et rinceaux, quadrupède, masques et hommes trapus au visage disproportionné
  • Ceux de la nef montrent des motifs plus frustres du fait de la dureté de la pierre : compositions végétales avec des enchaînements de motifs, quelques chapiteaux rappellent les atlantes du chœur.
  • D’autres sont dérivés du corinthien avec 3 étages de motifs végétaux

 

Localisation